Une conception très poussée

Construire passif, c’est s’engager dans une démarche de conception extrêmement poussée dans laquelle tous les détails sont passés au crible dès la phase d’étude. Contrairement aux projets conventionnels dans lesquels une partie des problèmes sont résolus en phase chantier, la démarche de conception passive impose que l’ensemble des détails d’exécution soient précisément étudiés et clarifiés avant même le lancement du dossier en consultation.
Cette démarche permet ainsi une prise en compte très en amont de toutes les problématiques qui influent directement sur la performance énergétique du bâtiment : isolation de l’enveloppe, traitement des ponts thermique, qualité de l’étanchéité à l’air, choix des menuiseries ou intégration des réseaux. Elle garantit que tous ces sujets soient pris en compte de manière optimale par les entreprises ce qui limite ainsi considérablement les risques de non-conformité liés notamment à la gestion des interfaces.
Le PHPP, l’outil de modélisation et de calcul utilisé en conception passive, est le fruit de nombreuses
années de recherches et a fait l’objet d’améliorations constantes depuis la construction de la première maison passive en 1991. Il est à ce jour l’un des outils de simulation énergétique les plus
fiables du marché et permet d’estimer avec une grande précision les consommations d’un bâtiment.
Il est par conséquent largement mis à contribution par les bureaux d’étude pour évaluer l’impact des solutions techniques proposées et ainsi apporter aux maîtres d’ouvrage les réponses les plus adaptées à leurs attentes.

Des professionnels qualifiés

Construire passif c’est aussi s’entourer de professionnels sensibilisés à la très haute performance énergétique des bâtiments et habitués au niveau d’exigence qu’elle implique. Conscients de l’importance du moindre détail, ils apportent un soin particulier au traitement de toutes les singularités de l’enveloppe.
Ainsi, chaque corps de métier connait-il précisément l’impact de ses interventions sur la performance globale de l’ouvrage et peut dès lors agir en constante coordination avec le reste des intervenants : entreprises, bureaux d’études et architectes.

Le confort au cœur des préoccupations

Enfin construire passif c’est faire le choix d’un bâtiment résolument tourné vers le confort de ses occupants en toute saison. Qu’il s’agisse du confort d’hiver, du confort d’été, de la qualité d’air intérieure ou des nuisances acoustiques, la démarche de conception passive ne fait l’impasse sur aucun de ces sujets et permet d’apporter des réponses adaptées en fonction des spécificités de chaque projet.

Occuper un bâtiment passif, c’est ainsi faire l’expérience d’une qualité d’usage qui va bien au-delà de la simple performance énergétique.

Fermer